« Un jeune, une solution » : 6.5 milliards pour la jeunesse

« Un jeune, une solution » : 6.5 milliards pour la jeunesse

« Un jeune, une solution » : le Premier ministre Jean Castex a annoncé, jeudi 24 juillet, un plan de 6,5 milliards d’euros sur la période 2020-2021 pour favoriser l’insertion des jeunes, premiers touchés lorsqu’une crise économique survient, sur le marché de l’emploi.

800.000 jeunes entrent sur le marché du travail à la rentrée dans un contexte difficile : l’Etat s’engage à accompagner chacun d’eux, et ce au plus près du terrain, dans une exigence de dialogue avec les entreprises et les collectivités.

L’ambition première du plan « un jeune, une solution » est de favoriser l’embauche des jeunes par des incitations financières pour les entreprises. L’État crée exceptionnellement une compensation de charges de 4.000 euros à destination des entreprises pour tout jeune recruté entre août 2020 et janvier 2021, et étend jusqu’à 8.000 euros la prime à l’embauche d’un alternant majeur.

450.000 jeunes de moins de 25 ans devraient ainsi être embauchés entre août 2020 et janvier 2021.

Le second objectif est de mieux qualifier les jeunes vers les emplois nouveaux : le plan prévoit 200.000 places supplémentaires dans les filières de formation, dont 100.000 dans les métiers d’avenir (transition écologique, santé, numérique, et secteurs prioritaires du plan de relance). 330.000 contrats d’apprentissage ou de professionnalisation devraient ainsi en découler.

Enfin, le plan « un jeune, une solution » entend créer 300.000 parcours d’insertion sur mesure, en partie financés par l’Etat, pour les jeunes éloignés de l’emploi. Notre engagement : aucun jeune ne doit être empêché dans son parcours vers l’emploi pour des raisons financières.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.