Projet de loi pour la protection de l’asile, la maîtrise de l’immigration et l’intégration

Projet de loi pour la protection de l’asile, la maîtrise de l’immigration et l’intégration

La pression qui s’exerce aux frontières, est manifeste. Face à cette situation, la France s’est révélée incapable de remplir ses obligations, juridiques et morales.

Les demandeurs d’asile attendent l’octroi d’un statut durant de longs mois et dans des conditions parfois honteuses. Les autres, qui sont en réalité des migrants économiques, sont rarement éloignés quand ils sont déboutés.

Le mois prochain, le Gouvernement présentera à l’Assemblée nationale des mesures qui répondront à trois exigences. Une exigence de dignité pour que la France honore sa tradition d’accueil des réfugiés, une exigence d’efficacité pour réduire les délais moyens d’instruction des demandes d’asile, de 14 à 6 mois, et obtenir l’éloignement effectif des déboutés du droit d’asile et une exigence de solidarité et de responsabilité.

Afin d’être au plus près des réalités, j’ai effectué avec mes collègues parlementaires, je me suis rendue Plateforme d’accueil des demandeurs d’asile, Boulevard de la Villette puis au guichet unique boulevard Ney pour mieux comprendre le parcours des demandeurs d’asile avant l’examen de la loi Asile et immigration.

 

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.