Examen des articles du Projet de loi “école de la confiance”

Examen des articles du Projet de loi “école de la confiance”

Le projet de loi ” École de Confiance ” dont je suis co-rapporteure incarne l’ambition forte et renouvelée du Gouvernement pour l’école républicaine, et ce à travers une double promesse : l’élévation du niveau général des élèves et la justice sociale.
En portant à l’âge de trois ans l’abaissement de l’âge de l’instruction obligatoire, ce projet de loi s’inscrit dans la tradition républicaine des lois scolaires de la République et permettra de lutter au mieux les inégalités dès la petite-enfance. Aujourd’hui, 98,9% des enfants fréquentent la maternelle dès l’âge de 3 ans. Les 26 000 enfants restants, majoritairement issus de familles défavorisées, sont les premières victimes de ces inégalités contre lesquelles nous voulons agir.
De nouveaux moyens seront donnés à nos écoles qui pourront désormais expérimenter de nouvelles solutions de façon autonome. Dans cette perspective, le Conseil d’évaluation de l’école sera mis en place pour contrôler et coordonner les efforts des différents établissements.
Par ce projet, nous avons tenu à nous adapter à notre époque et à nous ouvrir à l’international. Seront ainsi créés des établissements publics locaux d’enseignement international qui prépareront à l’option internationale du brevet et du baccalauréat.
Le projet de loi vise également à donner aux professeurs la possibilité de pouvoir bénéficier d’une formation de qualité adaptée, basée sur les savoirs disciplinaires fondamentaux et sur la connaissance des valeurs de la République. Pour ce faire, le texte prévoie la création d’Instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation (INSPE) qui garantiront une formation de même niveau à l’ensemble des professeurs sur tout le territoire. Par ailleurs, un rectorat sera créé à Mayotte afin de permettre à ses habitants de disposer d’un meilleur encadrement scolaire.
Ce texte se pose comme une étape de plus dans la rénovation de notre système scolaire. La confiance ne se décrète pas, elle s’exprime par des actions !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.