Interdiction des téléphones portables à l’école et au collège

Interdiction des téléphones portables à l’école et au collège

La proposition de loi du groupe La République en Marche est loin d’être anodine. Aujourd’hui en pleine révolution numérique 4.0, dans un monde où l’écran est omniprésent, l’internet est omnipotent et les réseaux sociaux sont omniscients, nous devions protéger notre jeunesse contre les dérives liées au numérique.

En 2016 selon l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes, 93% des 12-17 ans possédaient un téléphone portable, 63% des 11-14 ans un réseau social au moins. Vivre avec son temps est essentiel, mais ne pas subir son temps était un engagement du candidat Macron. Protéger les élèves contre l’amplification du harcèlement via le téléphone portable, limiter la perte d’activités physiques et de l’interaction sociale, le développement des délits comme les rackets et vols, étaient essentiel sont des enjeux éducatifs et de vie scolaire. Même si de nombreux établissements prohibaient déjà les téléphones de leurs locaux, aucun texte juridique ne permettait au chef d’établissement de s’y référer pour une interdiction totale. Ainsi, si le programme présidentiel écrivait cette interdiction dans les écoles et les collèges, le groupe LREM à l’Assemblée Nationale proposa cette loi au parlement.

La proposition de loi passée en commission vient d’être réécrite. L’article unique se voit ajouté 2 autres après l’adoption de 4 amendements de la majorité sur les 21 proposés par les députés. L’enjeu n’est pas seulement l’interdiction des téléphones portables qui permet aux directeurs et proviseurs de se baser sur un article juridique, mais de former nos jeunes aux enjeux du numérique, à ses risques et à les responsabiliser, pour que les écoliers d’aujourd’hui, deviennent des internautes responsables de demain.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.