COVID-19 : les finances de l’Etat se mobilisent

COVID-19 : les finances de l’Etat se mobilisent

La situation sanitaire actuelle génère une importante crise économique pour la zone euro et pour la France, dont l’ampleur reste pour le moment difficile à estimer. Notre pays connaitra probablement une récession sur l’année 2020. Des entreprises, parfois grandes, sont confrontées à des baisses de chiffre d’affaires pouvant atteindre 90 %.

Pour faire face à la crise, le Gouvernement active tous les leviers pour protéger le tissu productif et maintenir le pouvoir d’achat des Français. L’objectif prioritaire est d’éviter les faillites d’entreprises et les licenciements, quel qu’en soit le coût pour les finances publiques.

Par conséquent, l’Etat débloque un dispositif de soutien inédit : 45 milliards d’euros seront consacrés à des aides directes pour les entreprises, et une garantie d’Etat d’un montant total de 300 milliards d’euros est mise en place pour protéger tous les crédits contractés entre le 16 mars et le 31 décembre 2020 par les entreprises non financières auprès des banques.

De plus, l’Etat s’engage à financer, conjointement avec l’Unedic, les mesures de chômage partiel pour les personnes qui ne peuvent plus travailler en raison de l’épidémie. De même, l’Etat et les régions financeront à hauteur d’1 milliard d’euros le fonds d’indemnisation des petites entreprises, qui accordera une prime de 1 500 € aux petites entreprises, indépendants, et microentreprises qui ont perdu plus de 70 % de chiffre d’affaires entre mars 2019 et mars 2020.

Pour ancrer ces mesures exceptionnelles dans un cadre juridique clair, le Parlement examine en ce moment un texte qui vise à rectifier le projet de loi de finances pour 2020. Ce dernier ajuste les grands équilibres budgétaires initialement prévus sur l’année à la crise sanitaire que nous sommes en train de vivre. Car l’urgence de la situation exige que l’Etat mette tout en œuvre pour protéger ses concitoyens, quel qu’en soit le prix.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.