Conseil d’arrondissement du 13ème arrondissement – Compte rendu

Conseil d’arrondissement du 13ème arrondissement – Compte rendu

Lundi 27 mai s’est tenu le conseil du 13ème arrondissement. Retour sur les événements majeurs.

Halte à la bétonisation du 13 ème

L’un des principaux enseignements des élections européennes est sans conteste la volonté de nos concitoyens pour aller encore plus loin dans une démarche écologique. Dans notre arrondissement très minéral , les habitants aspirent bien légitimement et dans un souci de rééquilibrage, à ce que soient préservés des espaces de respiration et de verdure. Or, il s’avère que l’on fait strictement l’inverse puisque l’on assiste à un « bétonnage systématique » de l’arrondissement qui sacrifie tous les espaces de respiration et met en péril la préservation des paysages urbains.

Le dernier exemple en date et dont notre groupe est opposé, est la densification importante de 2 parcelles à l’angle de la rue de Tolbiac et de la rue du Moulin des prés. L’une de ces densifications n’est possible que par la démolition d’une crèche classée comme patrimoine remarquable pour la construction d’un immeuble de 7 étages.
Les ABF (Architectes des bâtiments de France) qui doivent émettre un jugement avant chaque opération d’urbanisme viennent d’émettre un avis négatif pour cette démolition.

Nous demandons à la Ville de Paris et à Paris Habitat un projet alternatif pour que dans l’intérêt des habitants, la rénovation des logements soit lancée dans les meilleurs délais. Il faut aujourd’hui reconnaître que l’on a atteint les limites dans beaucoup de quartiers et que l’on ne peut plus se permettre de densifier.

L’avenir des Jardins d’enfants

Alors que le projet de loi “pour une Ecole de la Confiance” suit son processus démocratique et navigue entre les deux chambres du Parlement, j’ai souhaité porté une attention toute particulière au sort des jardins d’enfants de notre arrondissement. En effet, avec la mesure phare du texte Blanquer qui prévoit d’abaisser l’âge obligatoire de l’instruction à 3 ans pour lutter contre les inégalités, les jardins d’enfants doivent se transformer. Quels pistes de réflexions la mairie compte-t-elle mener pour conformer les jardins d’enfants à la loi ? Et combien de postes supplémentaires seront mobilisés pour garantir l’accueil des enfants porteurs de handicap, nombreux dans ces structures.

Un nouveau club de jeux dans le 13 ème arrondissement

Après l’autorisation accordée par la Préfecture de Police et le Ministère de l’Intérieur, une salle de jeux a donc ouvert ses portes le 24 mai dernier au sein du centre commercial Masséna, dans le strict respect de la loi de février 2017 sur le Statut de Paris, approuvée par le Conseil de Paris et votée au Parlement à la demande de la Maire de Paris.

Face aux inquiétudes qui ont été exprimées par les habitants du 13eme sur les éventuelles conséquences que pourrait avoir l’implantation de cet établissement sur la tranquillité publique, avec mon collègue Buon Tan, je proposerai à la direction de l’établissement et à la Préfecture de police de venir rencontrer les élus locaux et les conseils de quartiers pour détailler ce qu’ils comptent mettre en œuvre pour éviter les nuisances et garantir la sécurité du quartier.
Le maire du 13 ème étant farouchement opposé au projet, il refuse d’organiser une réunion entre les différents acteurs et les riverains.

Projet d’installation d’un centre d’hébergement au sein du lycée Lazare Ponticelli

Le 13 ème arrondissement est un arrondissement solidaire. C’est son histoire, c’est son identité. Il s’agit du premier arrondissement parisien en nombre de places d’hébergement pérenne et l’attention aux plus démunis est une préoccupation constante des élus de l’arrondissement depuis des années.
Faut-il pour autant considérer que notre arrondissement a vocation à accueillir systématiquement les nouveaux centres où doit-on privilégier une meilleure répartition des centres d’accueil sur le territoire francilien ?

La Présidente de la Région Île-de-France, Présidente d’Ile-de-France mobilités cherche actuellement un lieu pour héberger de façon pérenne, les sans-abri de la RATP.
Deux lieux seraient actuellement à l’étude: le lycée Lazare Ponticelli dans le 13 ème et le lycée Jean Carré dans le 19 ème.
Le choix de ces 2 arrondissements populaires et solidaires est il le plus pertinent?
Valérie Pécresse dit avoir associé la Maire de Paris à sa réflexion. Mais selon ce qu’il en ressort du conseil d’arrondissement, Madame Hidalgo n’aurait pas été mise au courant.

Nous aurons l’occasion de lui poser la question lors du prochain conseil de Paris.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.