Compte rendu du Conseil de Paris de juin 2019

Compte rendu du Conseil de Paris de juin 2019

Le Conseil de Paris du mois de juin fut l’occasion pour notre groupe « Démocrates et progressistes » d’intervenir sur de nombreux points essentiels pour les parisiens.

• Une communication sur la métropole sans vision stratégique territoriale

Nous avons fustigé le manque de contenu d’une communication sur la métropole qui n’a ni fil conducteur, ni contenu, ni rééquilibrage territorial. Notre groupe a proposé des pistes intéressantes, toutes balayées, notamment sur le logement, l’aide sociale à la mobilité et le dépassement du boulevard périphérique qui doit dépasser la ville de Paris.

• Un rapport sur le périphérique parisiano-parisien

Cette mission qui a travaillé pendant 6 mois a préconisé des pistes intéressantes, comme celle de la voie réservée aux véhicules propres et autonomes ou de l’égalisation du nombre de voies. Toutefois la proposition principale d’abaisser la vitesse à 50km/h n’aura aucun impact tant la vitesse réelle est de facto inférieure. Notre groupe a proposé que cet équipement puisse être géré et piloté par la métropole du grand Paris et qu’il prenne le nom de Bd Métropolitain.

• Des vœux emblématiques pour les parisiens

J’ai tout d’abord proposé que l’aménagement des portes d’Italie et d’Orléans puisse faire l’objet d’une étude globale de circulation afin de favoriser le développement des modes de transports alternatifs sécurisés et protégés.

J’ai également demandé à la ville de Paris de recenser, le nombre total de personnels supplémentaires mobilisés pour l’accueil des enfants porteurs de handicap dans les jardins d’enfants de Paris Habitat, ainsi que les pistes de réflexion de l’Exécutif concernant la transformation de ses jardins d’enfants.

Je me félicite que la question de la mixité sociale dans les établissements parisiens ait été évoquée à l’occasion de la niche du groupe communiste. Toutefois, la proposition de modulation des dotations aux établissements en fonction de leur niveau de mixité sur la seule logique de sanction sur les moyens est inopportune et c’est la raison pour laquelle notre groupe s’est abstenu sur cette délibération.

J’ai enfin porté un vœu pour la préservation de la crèche Tolbiac-Moulinet. A cet effet, je me félicite que l’exécutif ait reconsidéré cette opération dans le 13e, en tenant compte de la décision des Architectes des bâtiments de France de préserver la crèche, patrimoine architectural local. L’adjoint au Maire a affirmé que la ville de Paris élaborera un projet alternatif qui prévoit la rénovation indispensable des logements et la baisse de la densité.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.