Une année florissante pour la commission des affaires culturelles et de l’éducation

Une année florissante pour la commission des affaires culturelles et de l’éducation

L’année parlementaire qui s’achève fut une nouvelle fois florissante pour la Commission des Affaires culturelles et de l’Education. En un an, nous avons tenu 73 réunions, examiné 12 projets et propositions de loi, rendu 2 rapports d’information, effectué 4 missions flash et auditionné 29 personnes, dont 6 ministres.

Cette année fut d’autant plus riche que j’ai eu l’honneur d’être co-rapporteure du projet de loi « Pour une école de la confiance », ce qui a requis un investissement de tous les instants depuis plusieurs mois.

C’est pourquoi aujourd’hui je suis fière de vous présenter le bilan de la Commission des Affaires culturelles et de l’Education de l’Assemblée nationale.

Le premier objectif de notre Commission est d’être innovante et force de proposition. Sur l’année écoulée, ses membres ont déposé un total de 8 propositions de loi, dont 4 ont été adoptées ou sont sur le point d’aboutir : une sur l’engagement associatif, une sur la création d’un droit voisin au
profit des agences et des éditeurs de presse, une sur la lutte contre la manipulation de l’information, et une dernière sur la création du centre national de la musique.

Pour éclairer notre action et adapter au mieux nos politiques aux réalités concrètes, nous avons mené des travaux parallèles qui contribuent à davantage comprendre les enjeux culturels contemporains. La Commission a ainsi rendu 2 rapports d’information sur « l’école dans la société
du numérique » et « pour une nouvelle régulation de la communication audiovisuelle à l’ère du numérique », auxquels viennent s’ajouter 4 missions flash sur des sujets variés, comme la précocité ou le Loto du patrimoine. Ces travaux sont complétés chaque année par de nombreuses auditions,
29 sur la dernière période.

Ces auditions contribuent par ailleurs au contrôle de l’action du gouvernement, puisque la Commission a en effet interrogé 6 ministres l’an passé : M. Jean-Michel Blanquer, Mme Frédérique Vidal, M. Franck Riester, Mme Roxana Maracineanu, M. Didier Guillaume et M. Gabriel Attal.
Parallèlement les députés ont participé au printemps de l’évaluation et ont examiné 6 projets de loi qui ont attrait aux Affaires culturelles et à l’Education, 4 sur le fond et 2 pour avis. Sur ce point, je suis particulièrement fière d’avoir contribué à la construction et à l’aboutissement du texte de loi
« Pour une école de la confiance » : il est le fruit d’un long compromis entre le gouvernement, l’Assemblée nationale et le Sénat, et il promet une plus grande justice sociale pour l’avenir.

Enfin, le rayonnement de la culture et de notre Commission, tant en France qu’à l’étranger, constitue l’horizon vers lequel vous devons toujours tendre. C’est la raison pour laquelle nous nous sommes rendus tout au long de l’année dans des lieux aussi variés que le CNRS, les festivals de Cannes et d’Avignon, Mayotte ou encore la Tunisie.

Notre ambition est désormais tournée vers la préparation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 à travers un groupe de travail spécifique, afin que cet événement culturel devienne une chance pour tous.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.