2 ans à vos côtés

2 ans à vos côtés

Mes chers concitoyens,

Le 18 juin 2017, vous m’avez confié un mandat clair pour vous représenter à l’Assemblée nationale au sein de la majorité présidentielle pour que notre pays se remette en ordre de marche. Deux ans ont passé et, conformément à mon engagement de campagne, je viens chaque année vous rendre compte de mon action de députée et vous informer des actions de la majorité présidentielle.

Depuis deux ans, nous remettons de la compétitivité au cœur nos actions pour que le travail paie La France souffre d’un problème de compétitivité, malgré les efforts engagés depuis plusieurs années et que vous faites au quotidien. Nous voulons rattraper ce retard et valoriser la créativité technologique exceptionnelle de la France en transformant le CICE en allègement de charges pérennes. Le travail doit payer. La suppression des cotisations assurances maladie et assurance chômage, la défiscalisation des heures supplémentaires, la revalorisation de la prime d’activité répondent à ce défi. Nous allons également permettre de transformer le crédit d’impôt sur les services à la personne, qui représentent 1,3 millions de salariés en France, en aide directe pour les ménages.

Depuis deux ans, nous maîtrisons notre gestion budgétaire Nous avons mis en œuvre cette politique de baisse de la dépense publique en faisant de vrais choix de politiques publiques et de justice sociale. Nous avons assumé de fortes augmentations de dépenses sur nos priorités comme la défense, la sécurité, la justice, l’éducation avec notamment le dédoublement des classes, l’instruction obligatoire à trois ans et les universités, l’écologie, la politique du handicap et les plans banlieue et pauvreté. En parallèle, nous avons mis en œuvre des réformes majeures en matière de logement et de formation professionnelle. Nous avons réduit le déficit public qui est passé de 3,5% en 2016 à 2,5% en 2018, à 2,3% en 2019 si on exclut le coût du CICE.

Depuis deux ans, nous mettons fin à l’exaspération fiscale La baisse des cotisations salariales et la suppression de la taxe d’habitation ont rendu du pouvoir d’achat à l’ensemble des Français. Cette trajectoire va se poursuivre avec la baisse annoncée de l’impôt pour les classes moyennes. Depuis deux ans, nous concilions la fin du monde avec la fin du mois Nous sommes entrés en novembre dernier dans une crise sociale en portant haut notre ambition de financer la transition écologique par une hausse de la taxe carbone. Nous nous sommes trompés sur la méthode, pas sur l’ambition. Nos compatriotes nous ont dit qu’ils étaient prêts à changer de comportement mais qu’ils ne voulaient pas opposer la fin du mois et la fin du monde. Nous réussirons à trouver le bon rythme, les bonnes normes, les bons mécanismes d’accompagnement et d’incitation.

Nous continuerons à transformer notre pays pour libérer les énergies avec notre volonté de protéger les plus en difficultés. C’est la mission qui m’incombe et que je continuerai à porter, pour notre circonscription et pour notre pays.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.